Immobilier : les 5 grands changements de 2018

Chaque début d'année apporte son lot de nouveautés et le secteur de l'immobilier n'est pas en reste : Prêt à Taux Zéro, dispositif Pinel, assurance emprunteur… Tour d'horizon de ce qui change en 2018.


1 – Recentrage du Prêt à Taux Zéro


Mis en place en 2011, le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est un prêt sans intérêt ouvert aux primo-accédants pour le premier achat de leur résidence principale. Les conditions d’éligibilité au Prêt à Taux Zéro reposent sur les ressources du foyer, sa composition et la zone d’implantation du bien. Il est reconduit pour 4 ans dans les zones les plus tendues (A, Abis, B1).

En 2018, le montant finançable à taux zéro dépendra de la nature du projet immobilier, de sa situation géographique et de la composition du ménage :

  • Zones A, A bis et B1 : quotité de 40% (PTZ uniquement dans l’immobilier neuf). 

> En savoir plus sur le PTZ


2 - Reconduction du dispositif Pinel


Pour une durée d’investissement locatif au choix de 6, 9 ou 12 ans, la loi Pinel permet de réduire ses impôts. Elle s’applique à un investissement locatif dans un bien immobilier neuf non meublé, appartement ou maison.

En 2018, le dispositif Pinel est prolongé dans les zones les plus tendues (A, Abis, B1). Il vous est donc possible de défiscaliser en loi Pinel en 2018. 

> En savoir plus sur la loi Pinel

 


3 – Changement d’assurance emprunteur


L’assurance emprunteur permet d'être assuré en cas de décès, d'invalidité et/ou de perte d'emploi lors de la souscription à un crédit. Jusqu’à présent, la réglementation n’autorisait les changements d’assurance emprunteur que la première année de remboursement du prêt immobilier.

En 2018, cette modification sera possible une fois par an. 

Cependant, la loi votée il y a quelques mois est soumise à une décision du Conseil Constitutionnel qui doit rendre son verdict le 12 janvier. A suivre…


4 – Baisse de 30% de la taxe d’habitation


Avec une mise en œuvre progressive, cette mesure prévoit une première baisse de la taxe d’habitation de 30% dès 2018.

L’objectif souhaité par le Gouvernement est une exonération complète de cette taxe en 2020. Elle dépendera des des revenus des ménages. 


5 – Création du bail mobilité


Le bail mobilité est un nouveau type de contrat de location meublée à courte durée (de 1 à 10 mois). Il est à destination des locataires les plus précaires : étudiants, intérimaires, stagiaires, apprentis, personnes en mission ou formation professionnelle, en CDD ou en reconversion.

Sans dépôt de garantie et non renouvelable, il doit être déployé dans certaines zones tendues où les propriétaires se tournent de plus en plus vers la location saisonnière aux dépends des locataires à la recherche d'une résidence principale. 

Inséré dans la future loi logement, il sera discuté au Parlement en février 2018.
 

Pour vivre ou pour investir ?

Nous vous accompagnons
dans votre projet

Envoyez-nous un message nous vous contacterons dans les plus brefs délais

Les données saisies dans ce formulaire sont conservées par nos soins afin de pouvoir répondre au mieux à votre demande. LP Promotion accorde de l’importance à la gestion de vos données, en savoir plus sur notre démarche Données Personnelles.