Logo Mag

LGV Bordeaux-Toulouse confirmée : doit-on s’attendre à un boom de l’immobilier ?

Les deux villes majeures de la région Sud-Ouest que sont Bordeaux et Toulouse sont tout aussi éloignées par les deux heures de distance qui les séparent que par leur rivalité légendaire. Évoqué pour la première fois en 1991, la ville rose qui est la dernière grande métropole française à ne pas encore être reliée au réseau national à grande vitesse, a vu un projet de création d’une ligne LGV la reliant à Bordeaux se dessiner en 2016, au moment où elle a été déclarée d’utilité publique. Mis en pause par le Président de la République Emmanuel Macron au début de son mandat, le projet semble être plus que jamais sur le point de se concrétiser, le Conseil d’État ayant une fois de plus rejeté les recours d’opposition d’un collectif d’associations le 27 septembre dernier. 

Quelle est l’ampleur du projet de la LGV Bordeaux-Toulouse ? 

Estimé à 9,5 milliards d’euros, ce projet de grande ampleur qui s’étend sur 222 km de ligne permettra de connecter Toulouse à Bordeaux en seulement 1h05 contre un peu plus de deux heures à l’heure actuelle, raccourcissant de moitié la durée de trajet entre les deux villes. Le début de travaux étant attendu à l’horizon 2024 pour une mise en service en 2030, la création de cette ligne devrait également s’accompagner par l’édification de deux nouvelles gares à Montauban et Agen et de l’augmentation du nombre de dessertes. 

L’État, impulsé par Jean Castex, s’est engagé à participer à hauteur de 4,1 milliards d’euros à la création de cette LGV Bordeaux-Toulouse, ce qui représente 40% du coût total du projet. Des fonds européens étant prévus pour couvrir 20% des dépenses, les collectivités de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie se doivent de financer les 40% restants de l’enveloppe (ce qui correspond au montant engagé par l’État). 

Bien que légalement plus rien ne fasse obstacle à ce projet puisque la plus haute juridiction administrative a rejeté les différents recours contre le projet, notamment sur le tronçon entre Bègles et Saint-Médard-d’Eyrans, l’aspect financier pour la mise en place de cette ligne grande vitesse continue de faire débat auprès des différentes collectivités concernées. En effet, même si sur le fond, conscients du développement que cette ligne pourrait engendrer sur le territoire, 3 départements et une communauté d'agglomération de Nouvelle-Aquitaine s'offusquent des niveaux de participation exigés par l’État.

Quelles conséquences sur l’immobilier à Toulouse ? 

Pouvant atteindre une vitesse maximale de 320 km/h, cette ligne grande vitesse permettrait de connecter la ville de Toulouse à la capitale en seulement 3h10 en passant par Bordeaux alors qu’il en faut 4h10 aujourd’hui pour atteindre Paris en train. Tout comme Bordeaux du moment où la LGV reliant la ville à Paris en seulement deux heures a été mise en service, on peut facilement imaginer que la construction de cette ligne connectant Paris et Bordeaux à Toulouse va avoir des répercussions en termes de fréquentation et de dynamisme sur cette dernière. 

En effet, de nombreux Parisiens saturés par les prix de l’immobilier de la capitale et séduits par le cadre de vie ensoleillé en bordure de Garonne pourraient se tourner vers Toulouse qui est bien plus attractive au regard des tarifs pratiqués. Il est donc tout à fait envisageable qu’un certain nombre de personnes quittent la capitale pour s’installer dans la ville rose d'autant plus depuis l’instauration du télétravail qui s’est accéléré depuis la crise de la Covid-19. N’oublions pas également que les confinements successifs ont eu un impact sur les besoins et motivations des acheteurs qui commencent à vouloir s'excentrer des grandes villes pour gagner en superficie d’espace de vie

La LGV qui devrait être fonctionnelle à partir de 2030 risque d’entraîner des bouleversements sur le marché immobilier toulousain par une flambée des prix dans les années à venir. C’est donc le moment d’investir dans un logement neuf. 

 

CTA programmes neufs à Toulouse

Pour vivre ou pour investir ?

Nous vous accompagnons
dans votre projet

Envoyez-nous un message nous vous contacterons dans les plus brefs délais

Vos données personnelles : Les informations que vous saisissez dans le présent formulaire, y compris vos données à caractère personnel, seront collectées et traitées par LP Promotion aux fins de réception et suivi de votre demande. En cliquant sur « ENVOYER », vous indiquez votre accord à ce traitement.
Si vous souhaitez recevoir la Newsletter de LP Promotion sur l’adresse e-mail saisie via ce formulaire, vous pouvez indiquer votre accord en cochant la case indiquée ci-dessus.
Vous pouvez à tout moment retirer votre consentement à ces traitements de vos données personnelles en vous adressant au dpo@lppromotion.com ou, pour la Newsletter LP Promotion, en cliquant sur le lien de désabonnement en bas de chaque numéro.
Pour plus d’informations sur nos traitements de vos données personnelles, nous vous invitons à consulter notre Politique de confidentialité.